Sissil Vehr Arts

Aquarelle : Petit chat

Aquarelle : Petit chat

Aquarelle Petit chat

Avec cette aquarelle « Petit chat », je me suis lancé un défi. En effet, je ne peins pas d’habitude de chat, ni d’animal de fourrure.

Toutefois, je trouve intéressant et enrichissant de sortir de sa zone de confort : on apprend sans cesse et expérimenter des choses nouvelles participe de l’aventure 🙂

C’est pourquoi j’ai choisi ce petit chat ; enfin, ce portrait de chat

Composition de l’aquarelle :  » Petit chat »

Oui, bon, je reconnais qu’a priori, il n’y a pas grand chose à écrire 🙂

Sauf que ce qu’il faut choisir ici, c’est le cadrage ! ou la taille du chat si vous préférez.

En effet , on peut dessiner le chat plus petit par rapport à la feuille de papier et donc augmenter la surface de l’arrière-plan

On peut aussi choisir pour dessiner un chat qui occupe le maximum de surface : c’est cette option que j’ai retenue

Pourquoi ?

Le premier élément de réponse est que c’est le plus proche de la photo d’origine et que la photo m’a beaucoup plu

Ensuite, comme c’est autant un essai qu’une découverte, je me suis dit que plus l’arrière plan serait réduit, plus j’éliminai la difficulté de représenter la fourrure en contact avec cet l’arrière plan

Enfin, ce qui m’intéressait surtout était de peindre les yeux du chat

Matériel

Peinture utilisée Winsor et Newton :

Terre de sienne naturelle , Jaune

Terre de Sienne brûlée , rouge de cadmium

Bleu outremer, Bleu céruléen, Gris de Payne

Terre d’ombre naturelle

Blanc de titane

Pinceaux

Rond 8 et 2

Papier Aquarelle Fontaine de Clairefontaine (Grain Fin 300g/m²)

Liquide de masquage

Réalisation

Comme je l’ai expliqué dans le tuto vidéo, avec le recul, j’ai mis trop de liquide de masquage. Je ne suis pas satisfaite, entre autres, du rendu obtenu sur la fourrure en contact avec l’arrière plan.

J’ai déposé du liquide de masquage avec un pinceau fin sur les moustaches , la fourrure en contact avec l’arrière plan et sur le reflet des yeux. J’ai également peint des poils blancs plus ou moins courts puisque la fourrure du chat, sur la photo, est parsemé de poils blancs.

Je pense , non je suis sûre de ne pas refaire ainsi. La prochaine fois, je ne mettrai du blanc que sur les moustaches et les reflets des yeux.

J’ai peint la fourrure du chat en mouillé sur mouillé en mélangeant mes couleurs : terre de Sienne naturelle et brûlée, terre d’ombre brûlée et Gris de Payne. Evidemment , on ne mélange pas les 4 ensemble.

Pour les yeux, j’ai commencé par le jaune auquel j’ai ajouté du bleu céruléen; j’ai varié les quantités afin d’obtenir des nuances différentes

Enfin pour le museau, j’ai utilisé un peu de rouge de cadmium auquel on peut ajouter , en option, une très petite quantité d’alizarine diluée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.