Sissil Vehr Arts

Aquarelle : la petite chapelle

Aquarelle : la petite chapelle

Aquarelle : la petite chapelle

Cette aquarelle « La petite chapelle » fait partie d’une série d’ateliers. C’est donc un projet plus court que les autres.

J’ai rencontré cette petite chapelle au cours d’une randonnée dans la Drôme provençale : elle est dans le hameau des Barquets .

Aquarelle : la petite chapelle
Aquarelle : la petite chapelle

Composition de l’aquarelle : La petite chapelle

Même si elle parait basique, cette aquarelle a une composition très classique : celle des tiers. Cela signifie qu’on partage la feuille en 9 carrés à peu près identiques – c’est de l’art, pas des maths 🙂

Horizontalement, le tiers supérieur est consacré au ciel ; notons que par fantaisie mais aussi pour contrebalancer l’impression statique que pourrait dégager un bâtiment sur une feuille, j’ai peint le ciel en diagonale.

Le centre est occupé par le sujet principal : la chapelle.

Le dernier tiers quant à lui se compose du premier plan, sobre, pour ne pas dévier l’attention de la chapelle et  reprend, les  diagonales du ciel avec les mêmes couleurs.

Cela donne aussi une unité et une harmonie à l’aquarelle : on a le mouvement suivant :   \  I  \

composition petite chapelle 1
composition petite chapelle 1

Verticalement, le tiers de gauche ouvre l’aquarelle vers l’horizon afin de ne pas créer une impression de lieu clos . Le tiers central est  occupé ,sans surprise par le sujet principal de l’aquarelle : la petite chapelle. Enfin, le tiers droit suggère une cour ombragée et close menant à l’entrée du bâtiment, vers laquelle se dirigent  les personnages.

A noter que les 2 arbres de gauche sont un rappel vertical qui répond à la verticalité du bâtiment et à celle , dans une moindre mesure, des arbres de droites

composition petite chapelle 2
composition petite chapelle 2

Matériel

Peinture utilisée Winsor et Newton :

Jaune Winsor, Jaune de cadmium

Bleu outremer

Terre de Sienne brûlée

Terre d’ombre naturelle

Pinceaux :

 mop + Rond  10 et 4

Feutre noir

Papier Aquarelle Fontaine de Clairefontaine (Grain Fin 300g/m²)

Autres fournitures

Liquide de masquage

Vaporisateur (optionnel)

2 à 3 pots à eau

Essuie-tout

Réalisation de l’aquarelle

Une fois l’esquisse réalisée, j’ai encrée le dessin, y compris certaines ombres. Vous pouvez choisir d’encrer votre dessin avec un feutre fin ou même un stylo , ou d’utiliser la plume ou un calame.

Quelle différence entre un feutre et une plume ?

si vous êtes à l’aise avec une plume ou si vous trouvez amusant de l’utiliser , faites le J Je trouve les traits plus déliés, plus naturels, plus fluides à l’encre qu’avec un feutre ou un stylo.

Par contre , si vous n’avez ni encre, ni plume chez vous ,et que l’idée vous effraie un peu , utilisez le stylo ou le feutre , ce que vous avez J pourvu que le feutre ou stylo ne bave pas et que l’eau résiste à l’eau

Ensuite , une fois l’encre sèche , on peint le ciel en prenant soin de le faire plus clair que la chapelle de manière à la mettre en valeur.

J’ai peint le ciel avec de discrètes diagonales afin de ne pas avoir une aquarelle trop statique avec un énorme (par rapport à la feuille de papier) bâtiment au centre.

Les ombres du premier plan répondent aux diagonales du ciel de manière à elles aussi « casser » la verticalité du bâtiment.

Elles contribuent aussi à guider le regard vers l’horizon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.