Sissil Vehr Arts

Aquarelle : Dinan vue des remparts

Aquarelle : Dinan vue des remparts

Aquarelle Dinan vue des remparts

Pour ce projet, j’ai eu envie de peindre un paysage urbain qui nous rattache à notre histoire.

C’est pourquoi j’ai choisi de peindre à l’ aquarelle Dinan vue des remparts. En effet, cette ville a conservé un important patrimoine architectural du Moyen Age comme le chemin de ronde, la vieille ville etc

Composition de l’aquarelle :

Lors de l’esquisse , j’ai bien sûr simplifié un paysage existant.Toutefois, j’ai fait des choix : le premier quand j’ai pris la photo, le second quand j’ai dessiné.

Voici deux photos que j’ai prises quand j’étais sur les remparts. On remarque que c’est le même paysage avec un cadrage différent :

Pourquoi avoir choisi la vue de gauche pour peindre ?

Certes, la photo de droite est plus « complète ». Elle a cependant l’inconvénient de trop « s’étaler » en longueur. En effet, cela a pour effet de diluer le regard et donc l’attention de la personne qui regarde.

Alors qu’en regardant la photo de droite, le centre d’intérêt est clair et évident. C’est la flèche de l’église Saint sauveur qu’on aperçoit avec la ville qui s’ordonne autour de l’église.

Après avoir choisi la photo qui m’intéressait le plus pour peindre , j’ai dessiné en simplifiant. J’ai aussi modifié légèrement le cadrage. En effet, j’ai positionné l’église un peu plus à gauche

De fait , j’ai construit mon esquisse selon une composition par tiers :

d’abord, horizontalement :

Commençons par le tiers supérieur qui met en valeur la flèche de l’église puisque c’est le seul élément vertical de l’aquarelle.

Ensuite, vient la ville elle même au centre.

Enfin, on trouve au premier plan quelques maisons et leurs jardins.

Aquarelle Dinan vue des remparts composition 1
Aquarelle Dinan vue des remparts composition 1

-Ensuite, verticalement :

En premier, le tiers gauche est délimité par la flèche de l’église. Pour délimiter le tiers de droite , j’ai utilisé le clocher d’une autre église. Enfin, j’ai aussi rendu plus visible les troncs des arbres de droite afin d’ajouter de la verticalité dans l’aquarelle.

Aquarelle Dinan vue des remparts composition 2
Aquarelle Dinan vue des remparts composition 2

Matériel

Peinture utilisée Winsor et Newton :

Terre de sienne naturelle , Jaune auréoline

Bleu de cobalt , Bleu outremer

Rose de garance, Terre de Sienne brûlée

Vert olive

Pinceaux

Rond 8 et 2

Autres

Papier Aquarelle Fontaine de Clairefontaine (Grain Fin 300g/m²)

2 pots pour l’eau

palette pour mélanger

Réalisation

Je n’ai pas utilisé volontairement de liquide de masquage.

En effet, j’ai choisi de travailler, la plupart du temps, dans l’humide de façon à ce que les couleurs se fondent. De fait, c’est comme cela que j’ai peint les façades du clocher et de l’église. Ainsi, les couleurs des arbres se fondent dans le ciel encore mouillé.

Ensuite, j’ai veillé à varier les nuances des toits et des murs. De la même façon, j’ai modifié les couleurs des maisons afin qu’elles soient plus lumineuses et plus claires que ce qu’elles sont dans la réalité.

Enfin, j’ai ajouté de la végétation même aux endroits où il n’y en avait pas. En effet, cela permet d’éclairer la ville avec un vert lumineux et aussi de rompre la succession de murs et de toits 🙂

En conclusion, j’ajouterai que j’ai utilisé un peu de blanc titane à la fin. Il m’a en effet permis de redessiner quelques encadrements de fenêtres

Si vous avez envie d’apprendre à dessiner des immeubles, bâtiments pour pouvoir réaliser ensuite vos propres esquisses de paysages urbains, je vous suggère de consulter ce tuto ( article + vidéo en temps réel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *